Empreinte écologique, GES, bilan carbone, DPE...

Pour calculer au jour le jour la disparition de la banquise:

Adresse du site : http://nsidc.org/articseaicenews

Pour calculer notre empreinte en eau :

Deux sites en anglais !, le premier, celui de l'UNESCO et l'autre, plus facile d'accès, un site canadien.

Pour calculer notre empreinte écologique :

L’empreinte écologique est un outil permettant de mesurer l'impact des activités humaines sur l'environnement. Elle évalue la superficie nécessaire pour produire tout ce que consomment un individu ou une population (transport, logement, alimentation, etc) et pour absorber les déchets qu'ils rejettent. Elle s'exprime en hectares (ha) par personne et par an ou en
planètes.

La cité des sciences à Paris vous propose de calculer votre empreinte écologique.

Pour calculer l'impact de nos déplacements :

L'ADEME nous propose deux calculateurs. Le premier calcule l'impact de nos déplacements quotidiens sur l'environnement et sur nos dépenses :
Eco déplacement

Le second, est un comparateur suivant le mode de déplacement choisi : comparateur

Pour compenser nos émissions de CO2 :

Le site
www.climatmundi.fr nous propose de compenser nos émissions de CO2 par un geste simple et d'un seul clic. Les vacances approchant il est peut être bon d'aller faire un tour et de calculer le montant des émissions de CO2 de notre prochain déplacement en famille ! !

Pour évaluer notre bilan carbone personnel :

Pour réduire ses émissions de gaz à effet de serre, il faut d'abord les connaître. Chacun peut faire son bilan carbone sur internet :
www.bilancarbonepersonnel.org

Pour savoir combien on peut récupérer d'eaux pluviales depuis notre toiture : 

Faites le calcul suivant : P x S x C = Q

P : pluviométrie de votre région (pour l'Aquitaine : 1023 L/m² et par an)
S : surface du toit en m²
C: coefficient de pente de toit (pour l'Aquitaine le coefficient est de 0,8)
Q : quantité d'eau que vous pouvez récupérer ! ! 

Pour une toiture de 100m² : 1023 x 100 x 0,8 = 81 840 litres d'eau / an. 

Sources : Castorama