Le réchauffement climatique serait dû à l'activité solaire

Publié le

En ce début d'année, la polémique enfle. Un vaste mouvement très organisé analyse et critique très fortement les conclusions du GIEC et la thèse du réchauffement climatique.

Un rapport écrit par un panel de scientifiques, tous indépendants du GIEC, vient d'être publié. La principale conclusion de celui-ci démontre que la contribution des émissions de GES au réchauffement actuel est insignifiante. Les principales causes des variations de températures seraient liées à l'activité solaire. 

Ces scientifiques s'opposent au soi-disant "consensus" dont notre gouvernement et l'essentiel de notre presse nous abreuve de façon pluri-quotidienne.  Ce rapport souligne également à quel point utiliser la pseudo-science du GIEC pour fonder des décisions politiques lourdes de conséquences économiques est dangereux.

On trouvera toujours des moyens de nier l'évidence, et le réchauffement quelles qu'en soient les causes, n'est que l'une des multiples conséquences d'un problème bien plus vaste qu'on ne peut remettre en doute : l'absurdité de notre société de surconsommation et l'urgence d'en sortir.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Olivier 08/01/2009 08:08

Ce qui est reproché par les détracteurs du GIEC est effectivement l'absence de rigueur de certaines études, l'empressement à conclure hâtivement, la crédibilité de certains membres (qui ne sont pas tous les "plus grands scientifiques océanographes climatologues, météorologues etc...") De très nombreuses démissions ont eu lieu au sein du GIEC et le mouvement des opposants grandit de façon exponentielle (650 éminents scientifiques signataires à ce jour). L'achoppement porte uniquement sur la conclusion du GIEC : "réchauffement climatique = activité humaine" et la méthode pour arriver à cette position.
Je crois que dans l'immédiat, dans nos combats écologiques, il vaut mieux se concentrer sur les pollutions, les problèmes d'énergie, d'eau ou de surconsommation, plutot que sur le "réchauffement climatique" (en plus, avec le temps qu'il fait, on se fait tacler assez vite :-)

Stéphanie 06/01/2009 14:53

Ce post d'aujourd'hui voulait vous faire partager des échanges de mails que nous avons.
Le terme de "pseudo-science" est bien évidemment un terme emprunté au rapport et ne reflète absolument pas notre pensée.
Mais on pense qu' il est important de se faire écho des informations qui circulent sur les enjeux écologiques. D'ailleurs cette thèse n'est pas nouvelle, Claude Allègre entre autre, la relaie depuis de nombreuses années !
Dans un prochain article nous vous joindrons le lien vers ce rapport car il faut toujours connaître ses détracteurs pour mieux pouvoir les contrer !

marco 06/01/2009 10:29

Vous m'excuserai mais le terme "pseudo-science du GIEC" me fait bondir !!!
Réfléchir ou apporter des éléments nouveaux sur des conclusions est normalement constructif, mais parler de pseudo-science d'un groupement composé des plus grand scientifiques océanographes climatologues, météorologues etc...Est très agressif !

Le terme réchauffement climatique est d'ailleurs abandonné par la plupart des scientifiques qui s'accordent sur le terme :"dérèglement climatique".
Quand aux pseudo explications de l'activité solaire ...on reste sur sa faim...depuis la découverte de la cyclicité du nombre de taches solaires sur notre astre...il y a quelques siècles !!