Un conseil municipal très développement durable

Publié le par Alexandra

Hier, nous avons délibéré au conseil municipal de Bordeaux sur notre agenda 21. L'opposition s'est abstenue. J'ai souhaité intervenir, je vous livre telle que mon intervention.
Beaucoup se sont exprimés pour rappeler l'urgence écologique. Mais il n'y a pas eu d'unanimité autour de ce chantier tellement particulier.
J'ai eu le sentiment que nous ne débattions pas sur le fond. Comment les Bordelais peuvent s'approprier cette démarche, la nourrir de leurs visions.
Je suis restée perplexe, mais je serai plus que jamais attentive à la mise en place d'une gouvernance écologique indispensable à la réalisation de notre projet de ville durable.

"L’agenda 21, vous le savez tous, c’est ce qui doit être fait au 21ème siècle pour protéger la planète et toutes les formes de vie, pour améliorer sans relâche le lien social.

 

Aujourd’hui, nous prenons nos responsabilités avec force et détermination. L’agenda 21 est trop souvent conçu et présenté comme un document technocratique, symbole d’une écologie politique soudaine qui dans les faits n’est incarnée par personne et ne produit que des discours incantatoires et du green washing.

 

Je veux saluer le travail formidable qui a été produit par les agents municipaux et par tous les élus. Qui rédige, encore le moindre écrit et anime la moindre réunion sans parler de développement durable ? Plus personne, du moins je l'espère.

 

Ce 1er travail indispensable de sensibilisation et d’éducation au DD est aujourd’hui réussi. C’est incontestable. 
 

Nous avons maintenant un chantier énorme qui nous attend : celui de la gouvernance écologique. Il nous faut intensifier les débats avec les Bordelais, leur parler de leurs préoccupations (pouvoir d’achat, crise de l’énergie, crise du logement, chômage…). Il faut leur montrer en quoi notre action y répond concrètement.  

 

Le DD est universel : les enjeux écologiques ne peuvent plus être l’objet de débats idéologiques politiciens ni de combats de personne. L’opposition ne s’y sont pas trompée, elle nous a fait  profiter de ses connaissances et de sa précieuse vigilance.

 

En tant que jeune élue, et dans cette période propice aux vœux, je ne peux que souhaiter que le vote de notre agenda 21 soit une étape irréversible, les murs porteurs d'une ville durable.

 

Je sais, monsieur le maire, votre capacité à transcender notre agenda 21 en mobililsant l'ensemble des forces vives du territoire.
Je sais, monsieur le maire, votre capacité à faire de Bordeaux le modèle d’une ville durable exportable bien au-delà de nos frontières et pourquoi pas d'une nouvelle société durable."

Publié dans Agendas 21

Commenter cet article