Mais enfin, pourquoi le DD dans l'école n'est toujours pas une priorité ?

Publié le par Alexandra

Chaque jour des enseignants volontaires, conscients et courageux sensibilisent leurs écoliers aux enjeux écologiques.

 

Et pourtant, la réforme de Darcos a profondément modifié les conditions de travail, a limité le temps d'échanges entre les enseignants. L'apprentissage de la lecture et de l'écriture comme priorité absolue, produit dans de nombreux établissements des conséquences trop peu médiatisées à ce jour : tout autre projet culturel, environnemental et artistique peut apparaître secondaire ... au point de ne plus être impulsé, ni conduit.

 

En outre, le DD ne fait pas l'objet de formation obligatoire, de sorte que beaucoup d'enseignants n'ont pas les outils pédagogiques leur permettant d'enseigner le DD comme un enseignement à part entière mais comme un des enseignements à diffuser à travers l'ensemble des disciplines et plus globalement des comportements dans l'école.

 

Les enseignants doivent ouvrir leur champs d'actions dans l'univers des comportements de leurs élèves donc à la famille et autres professionnels de l'enfance.

 

Les municipalités doivent s'habituer à accompagner les enseignants, non plus uniquement sous l'angle logistique (gestion des bâtiments, fournitures scolaires) mais en offrant aux parents d'élèves une sensibilisation parallèle et cohérente aux enjeux du DD.

 

Collectivités, enseignants et parents d'élèves doivent pouvoir resserrer leur liens, avancer ensemble dans la compréhension du DD et dans la mutualisation des moyens pour faire que les enjeux écologiques ne soient pas un champ d'étude mais un moyen d'offrir plus de démocratie participative et un levier de changements comportementaux quantifiables.

 

Le DD à l'école n'a pas eu sa part belle dans le Grenelle, très peu de voix s'en sont émues, et pourtant.... Je fais partie de ceux qui considèrent que ce chantier est absolument prioritaire.

 

 

Publié dans Agendas 21

Commenter cet article