Boulot, bureau, pas écolo ?

Publié le par Stéphanie

Entre les pauses café à la machine, les gobelets plastique, la fontaine à eau, les tonnes de papier imprimées, les cartouches d'encre, etc... le bureau est le lieu de nombreux gaspillages.
Allez, on se retrousse les manches et on agit  ! !

1) On limite au maximum l'utilisation de la climatisation. De toute façon, elle n'est jamais réglée comme il faudrait ! !

2) On réfléchit une bonne foi à nos transports pour se rendre sur notre lieu de travail mais aussi dans la journée pour nos déplacements : réunions, rendez-vous, déjeuners. Bus, vélo, tramway, à pied... Et le covoiturage, on y a pensé ?
Sur l'Aquitaine, la Préfecture, le Conseil régional , le Conseil général , la mairie de Bordeaux et la Communauté urbaine de Bordeaux se sont associées pour proposer à l’ensemble de leurs agents un service gratuit de covoiturage.

3) On se mobilise avec le service achat pour faire de vrais efforts sur les fournisseurs (clauses d'insertion sociale dans les marchés, normes environnementales demandées, on se renseigne sur les fournisseurs de consommables informatiques comme les cartouches d'encre, ...)

4) On part à la chasse des lumières allumées et des appareils qui restent en veille. 

5) On modifie les paramètres de nos imprimantes et on impose le recto/verso et l'impression en mode économique noir et blanc ! 

6) On achète du café équitable pour la machine à café. Tout le bureau s'équipe de tasse ou mug personnels, que chacun lavera après utilisation ! ! 

Avec tout ça, bureau, boulot rime déjà plus avec écolo ! !

Publié dans Bonnes pratiques

Commenter cet article

Olivier 22/10/2008 02:46

... et vous oubliez l'achat d'une jolie bouteille (en verre ? gourde ? pichet ? peint à la main ?) que chacun ira remplir au robinet au lieu de ces fontaines à eau ridicules et bouteilles d'eau minérales scandaleuses... on a la chance d'avoir de la bonne eau potable au robinet, profitons-en !
Rappel : le budget d'achat d'eau minérale en Europe + USA = la moitié du budget nécessaire pour soulager les populations en stress hydrique ! (sans compter le coût de traitement des déchets)