Les petits écocitoyens allemands

Publié le

Vous le savez, nous pensons que la sensibilisation de nos petits au développement durable est absolument fondamental. La cub est très en avance dans ce domaine.

D'autres ailleurs en France et en Europe ont développé des actions remarquables: à Lyon, à Rouen, à Angers, en Alsace....

En Allemagne l'éducation au développement durable est une priorité. Nos voisins se sont dotés d'un programme national dirigé par Gerhard de Haan, dont le but est de former des citoyens, capables de "modifier et d'aménager l'avenir des sociétés dans lesquelles ils vivent, grâce à une participation active compatible avec le développement durable".

10% des écoles sont en train de mettre en œuvre le programme national d'éducation au DD, soit 2700 écoles, son nom : Transfer-21.

Les 3 objectifs assignés à ce programme sont simples :

• 1 - La gestion durable des établissements scolaires

• 2 - L'acquisition par les élèves des compétences nécessaires pour être à même de transformer la société à travers 7 compétences identifiées :
- Faire preuve de créativité et de fantaisie pour envisager et imaginer des avenirs possibles
- Savoir résoudre les problèmes et innover de manière interdisciplinaire en tenant compte des connaissances complexes en constante évolution.
- Etre solidaire avec les plus pauvres, les plus faibles, les opprimés, ceux qui souffrent
- Etre capable de planifier et d'agir en prévoyant des conséquences secondaires et des effets inattendus d'une action
- Savoir régler les conflits de manière démocratique, chercher le consensus, faire preuve d'empathie, comprendre les différences culturelles et accepter la diversité des points de vue
- Apprendre à apprécier des styles de vie durables et devenir capable de les transmettre à d'autres
- Porter un regard critique sur ses propres intérêts et motivations
Un important matériel vient aider dans l'acquisition de ces compétences. L'objectif est de le diffuser au-delà des écoles ayant intégré le programme.

• 3 - Le renforcement des relations de l'école avec le monde extérieur
Pour cela, des partenaires extrascolaires interviennent, durant l'après-midi, pour travailler avec les élèves sur un thème.

Comme toujours, on a tout à gagner à partager nos bonnes pratiques et à favoriser la diffusion de ces dernières. On a tout à perdre à penser qu'on est meilleur que les autres.

Nous devons réunir nos forces, parler de nos projets au plus grand nombre en valider les principes comme les modalités de mise en oeuvre. Humbles, ouverts, créatifs, méthodiques.....doivent être nos mots d'ordre.

Sources : la Revue Durable n°29 - Rubrique "Rencontre"

Publié dans Agendas 21

Commenter cet article