Quand Pierre et Corie s'en mêlent !

Publié le par Alexandra

J'ai le bonheur de coordonner à la Cub le dispositif d'éducation à l'écocitoyenneté grâce auquel 7 000 écoliers sont sensibilisés au développement durable.

10 écoles ont été choisies pour mettre en oeuvre un agenda 21 scolaire, parmi lesquelles l'école Rosa Bonheur à Bassens.

Corie et Pierre sont deux élèves de CE1 de cette école époustouflante. Vendredi dernier le comité de pilotage dont ils sont membres se réunit pour faire le compte rendu de leurs travaux sur l'éco-consommation.

Chacun a travaillé avec sa classe sur les fournitures scolaires, les déchets, l'alimentation, les produits d'entretien... bref tout ce qui se consomme et ce qui se jette à l'école.

Et là comme toujours à Bassens, je suis calée au fond de ma chaise estomaquée par la pertinence des exposés, l'évidence des propositions, l'enthousiasme des élèves.

Pierre et Corie, 7 ans tous les deux entrent en scène, nous dévoilent leur expérience sur la décomposition des aliments et de matériau dans des boites à l'extérieur, à l'intérieur, boites fermées ou ouvertes...

Et tout naturellement voilà qu'ils nous parlent du compost, de micro organismes et qu'ils nous demandent la possibilité d'en faire à l'école.

Leurs camarades nous ont parlé pendant 1 heure de leur envie que la cuisine centrale travaille avec une AMAP, de leur envie que les parents d'élèves se regroupent pour acheter des fournitures scolaires écologiques...

Le plus formidable aura été cet échange entre les représentants des parents demandant aux élèves de la CLIS (classe adaptée) les panneaux de circulation qu'ils ont créés au moment du diagnostic de l'école sur l'éco-mobilité (travaux précédents). Ces panneaux réalisés par la mairie ou la Cub serviront de signalétique au pédibus mis en place à l'issue d'un vote démocratique de tous les élèves et leurs parents.

Bref, j'assiste à un pur moment de gouvernance écologique. C'est possible, ça marche, ce sont des enfants, les budgets ne sont pas prohibitifs, l'expertise n'est pas une compétence incontournable. Tous les "habitants" de l'école se parlent, réfléchissent, s'impliquent, décident en commun, donnent l'exemple tout simplement...

Publié dans Agendas 21

Commenter cet article